Jean-Marc MATHIEU dans le Progrès

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Marc MATHIEU dans le Progrès

Message  seon42 le Mar 21 Aoû 2012 - 11:13

Le Progrès - édition de Villefranche - Montmelas - Jean-Marc Mathieu, une passion pour la météo cultivée au fil du temps

Publié le 21/08/2012 à 06:00

Portrait. S’il ne fait pas la pluie et le beau temps, Jean-Marc Mathieu est un passionné de météorologie. Une discipline familiale qu’il aimerait bien voir perdurer.

Le Progrès a écrit:Jean-Marc Mathieu, passionné de météorologie, raconte, avec force détails, ce qui l’a amené à s’intéresser à cette spécificité. Les gènes, sans aucun doute, puisque son grand-père Jean, qu’il n’a jamais connu, l’a précédé en étant correspondant à la station de Lyon-Bron jusqu’en 1961. « De plus, ce n’est que plus tard que j’ai appris qu’il était un féru de météorologie », souligne le Montmelassien.

Pourquoi cette destinée ? « J’avais une peur bleue de l’orage et jusqu’à 11 ans, ça m’a toujours tracassé, voire même gâché, en partie, mon enfance, avoue Jean-Marc Mathieu. Je restais prostré dans le grenier et ne voulais pas partir de la maison, je n’aimais que l’hiver. »

C’est un jour de mai 1985 qu’il décide de monter un petit abri météo à son domicile, situé aux Étuiles. Puis, il en installe un autre à Montmelas à 500 mètres d’altitude sur un site dégagé de toutes parts.

« Faire des relevés est plus compliqué qu’il n’y paraît, on peut prendre la température en plein soleil, ce n’est que celle du thermomètre et non celle de l’air… Il ne faut pas trop de vent car celui-ci peut amener des poussières qui, portées à haute température, peuvent influer sur la lecture. Il faut prendre les bonnes valeurs ». Jean-Marc Mathieu veut concrétiser ses dires et sort sa « navette », la relie à la sonde placée entre deux plateaux de l’abri et charge les données. Et ce n’est qu’après une succession de manipulations sur son ordinateur qu’il enregistre ces valeurs. « Je vais encore continuer, mais j’aimerais bien que quelqu’un prenne la relève, il ne faut pas que ça tombe à l’eau », souligne-t-il, visiblement ému. Et le passionné de montrer des relevés indiquant le réchauffement de la planète avec conviction : « Regardez ce graphique et ces mesures glissantes, il est explicite depuis 1990, la courbe est éloquente, la température moyenne monte vraiment… Et puis, il n’y a plus ces températures négatives comme avant. On n’a pas connu une moyenne de janvier en dessous de 0 °C à Lyon depuis 1987. »

Prenant avec délicatesse le petit carnet, héritage de son aïeul, il l’ouvre et montre son contenu retraçant tous les événements météorologiques et la vie du village. Il lève alors les yeux au plafond du bureau : « Sacré grand-père tu aurais pu m’attendre, on aurait eu tant de choses à se dire ! »


seon42
Admin

Nombre de messages : 4310
Localisation : Aveize (Rhône) - 570 m - X 0814937 Y 6511547
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Marc MATHIEU dans le Progrès

Message  seon42 le Mar 21 Aoû 2012 - 11:24

Version PDF avec l'encart sur l'AMRL :
http://www.seon42.eu/amrl/Mathieu.pdf

seon42
Admin

Nombre de messages : 4310
Localisation : Aveize (Rhône) - 570 m - X 0814937 Y 6511547
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Marc MATHIEU dans le Progrès

Message  Sébastien Chambost le Mar 21 Aoû 2012 - 18:23

(amrl)
avatar
Sébastien Chambost

Nombre de messages : 574
Age : 42
Localisation : Saint Vérand (69) - 385 m - Beaujolais
Date d'inscription : 24/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://saintverand.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Marc MATHIEU dans le Progrès

Message  seon42 le Dim 30 Aoû 2015 - 12:50

Le Progrès - Montmelas-Saint-Sorlin - Canicule et sécheresse : « 2015 se place juste derrière 2003 »

Publié le 22/08/2015 à 05:00

Climat. L’été 2015 a été caniculaire et très sec dans le Beaujolais, rappelant à beaucoup celui de 2003. Éléments de comparaison avec le météorologue Jean-Marc Mathieu.


Jean-Marc Mathieu devant sa station météo des Etuiles. Photo Georges Maire

Le Progrès a écrit:Avec cet été caniculaire, beaucoup se sont remémoré celui de 2003. Mais qu’en est-il vraiment ? Le météorologue Jean-Marc Mathieu fait le point sur cette comparaison.

Pour cela, il prend pour référence juillet 2006, sur la commune de Montmelas. Au niveau des températures moyennes, le mois de juillet 2015 se place juste derrière. En effet, en 2006 la moyenne était de 24 °C, alors qu’elle était de 23,6 °C en 2015. Mais des records de températures ont été atteints cet été : les valeurs maximales de juillet ont a dépassé plusieurs fois les 35 °C, ce qui n’était pas arrivé en 2006 ! Vendredi 7 août, on relevait 36 °C à Montmelas, 39,9 °C à la station Louis Armand de Gleizé et on a même dépassé les 40 °C à Pommiers.

En 2003 et 2011, une sécheresse plus importante

Si l’été 2015 a globalement été plus chaud que celui de 2006, 2003 fut l’année de tous les records : « On a souvent entendu que l’été est plus chaud qu’en 2003 si l’on se fie au mois d’août, mais on oublie le mois de juin 2003 qui avait été très chaud. La nuit du 7 juillet 2015, le thermomètre est monté à 24 °C mais le 13 août 2003 on a relevé un record de 27,8 °C ! », souligne-t-il, preuves écrites à l’appui.

Aux températures élevées est également liée la sécheresse. L’année 2003 a été plus sèche, comme d’ailleurs 2011, explique-t-il. « On oublie vite et on exagère fréquemment. Mais 2015 demeure quand même remarquable et quelle que soit la seconde partie du mois d’août, cette année se classera déjà derrière 2003 et devant 2006, car si juillet avait été très chaud, août avait été frais ».

Quant à la vigne, l’été a été éprouvant, mais pas exceptionnel. « Bien sûr quelques jeunes vignes à l’enracinement peu profond ont quelque peu souffert, mais les plus anciennes ont bien résisté Globalement la vigne a été bien contente des petites pluies de ces derniers jours », témoigne-t-il.

Pour la suite du mois d’août, Jean-Marc Mathieu reste prudent. « Je fais des relevés, je ne suis pas prévisionniste. Mais malgré tout, si l’on se fie à ce qu’amènent les modèles de prévisions, on connaît un léger rafraîchissement, un peu plus de chaleur en fin de semaine qui pourrait perdurer quelques jours, peut-être jusqu’à la fin du mois. En tout cas, à moyen terme, on devrait avoir du beau temps sans excès », rapporte-t-il.

Des répercutions sur la production de miel

Outre sa grande passion pour la météo, Jean-Marc Mathieu possède deux ruches tout près de sa station. Les précipitations, la température et l’ensoleillement affectent les plantes et donc déterminent la production de nectar. Il y a bien un lien entre le temps et la production de miel. Si 2014 a été très négative pour sa production de miel (5 kg), en 2013 celle-ci avait été très bonne (32 kg) et en 2015, elle devrait être acceptable.

Enfin, le passionné tient à alerter sur le réchauffement de la planète, relevés à la main : « Regardez ce graphique et ces mesures glissantes. Depuis 1990, la courbe est éloquente : la température moyenne monte vraiment… Et puis il n’y a plus ces températures négatives comme avant. »


Extrait du journal avec la partie sur l'AMRL :
http://www.seon42.eu/amrl/Mathieu2.pdf
http://www.seon42.eu/amrl/Mathieu2.png

seon42
Admin

Nombre de messages : 4310
Localisation : Aveize (Rhône) - 570 m - X 0814937 Y 6511547
Date d'inscription : 28/11/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Marc MATHIEU dans le Progrès

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum